L’association – Histoire

Fondée en 1907 par Edmond Perrier, la Société des Amis du Muséum national d’Histoire naturelle et du Jardin des Plantes est une association reconnue d’utilité publique en 1926 et ayant pour but de donner son appui moral et financier au Muséum, d’enrichir ses collections et de favoriser les travaux scientifiques et l’enseignement qui s’y rattachent.

Notre fondateur, Edmond Perrier, était anatomiste, zoologiste et directeur du Muséum national d’histoire naturelle. Grâce aux expositions coloniales des débuts du XX° siècle,  beaucoup de gens s’intéressent aux nouvelles découvertes, mais le Muséum n’a pas les moyens de financer de nouvelles acquisitions…
Perrier décide alors de mettre en place une « filiale privée » de l’établissement pour soutenir les actions du Muséum et aider à leur financement ; il crée la Société des Amis du Muséum, présidée par Léon Bourgeois, ministre, sénateur et président du Sénat ( nos statuts).

Parmi les premiers Amis du Muséum, on compte de nombreuses personnalités importantes qui apportent le concours de leur notoriété en aidant à l’acquisition de nouveaux spécimens ainsi qu’en favorisant l’apport d’aides financières. Ils s’appellent Aristide Briand, Raymond Poincaré, Émile Loubet, Paul Doumer, mais aussi le prince Albert Ier de Monaco, Roland Bonaparte et Edmond de Rothschild. Ainsi, en 1909, le premier don que les Amis offrent au Muséum est un fossile d’ichtyosaure, fossile encore actuellement exposé dans la galerie de Paléontologie. Dès le début, la Société organise des activités pour ses membres.

En 1913 parait la première publication des Amis du Muséum, sous le nom de Nouvelles du Muséum ; elle sert à informer les membres des activités du Muséum et de la Société, c’est l’ancêtre de l’actuel Bulletin incluant déjà au moins un article scientifique par numéro, comme dans le numéro de 1933. De nombreux numéros ont paru depuis ces débuts malgré les arrêts causés par les guerres et le manque de fonds. Le bulletin continue d’être publié chaque trimestre et reste gratuit pour les membres de la Société. Depuis 2012, un supplément, l’Espace Jeunes, s’ajoute au bulletin. Le bulletin est passé à la couleur depuis le numéro 244 de décembre 2010 et est désormais accessible et téléchargeable en ligne.

En 1926 sous le Président Paul Doumer, à l’époque ministre des finances, les Amis du Muséum obtiennent la reconnaissance d’utilité publique qui leur permet de recevoir des dons et legs du gouvernement français.
En 1935 une section junior est ouverte pour les moins de quinze ans et deux filiales sont créées à Arcachon et Tananarive (Madagascar), avec pour but de relayer l’action du Muséum.

La même année, le logo des Amis du Muséum est dessiné, il représente les trois règnes: minéral, végétal et animal.

Dans les années trente, Paul Lemoine, directeur du Muséum national d’histoire naturelle, conclut une convention avec la Ville de Paris pour créer le « zoo de Vincennes » ; la Société tiendra ainsi un rôle notable dans la création du parc zoologique. Le 7 février 1932, le petit parc zoologique laissé par l’exposition coloniale de 1931 (à proximité des « villages indigènes reconstitués ») est rouvert au public. A l’invitation du gouverneur général Marcel Olivier, la Société des Amis en prend la gestion et l’administre jusqu’au 31 décembre 1934, permettant ainsi une transition satisfaisante vers ce qui sera devenu entretemps le nouveau parc zoologique du bois de Vincennes, inauguré le 2 juin 1934. Paul Lemoine souligne : « Un concours puissant et efficace nous a été donné par la Société des Amis qui doit au regretté Président Doumer toute sa vitalité. » ( cf. Bulletin N°257 de mars 2014, page 10)

Le secrétariat ferme ses portes en 1940 mais la Société survit durant la guerre : les conférences reprennent en 1941 (une par mois) et Marcel Duvau, son dynamique secrétaire général de 1932 à 1957, revient en 1942. Un seul bulletin est publié en 1942 avant de reparaître en 1948 sous le nom de Feuille d’information.

Dans les années 1950, sous l’impulsion de son secrétaire général, Marcel Duvau, la Société connaît une grande activité et atteint environ 12 000 membres, vers 1955 ! Elle s’établit alors Maison Cuvier, fin 1953, mais dans les années 1960, la Société est en déclin, malgré l’entrée à son conseil d’administration d’une personnalité comme Jean Rostand. Plus tard, l’écrivain Maurice Genevoix assure la présidence de 1970 à 1980.

Après la disparition de Maurice Genevoix, la présidence du professeur Maurice Fontaine (biologiste) est notamment marquée, en 1990, par l’obtention de la gratuité d’accès à toutes les entrées du site du Jardin des plantes. Ce privilège avait été en effet supprimé en 1923 et son renouvellement évidemment apprécié du public permet ainsi à la Société de croitre à nouveau. De 1991 à 2004, le président Yves Laissus, ancien directeur de la Bibliothèque du Muséum, et le professeur Raymond Pujol, secrétaire général, trouvent une situation favorable au développement de la Société dont l’effectif atteint 2500 membres, à la fin du siècle dernier. Depuis 2004 et son centenaire en 2007, la Société présidée par le professeur Jean-Pierre Gasc connaît un nouvel essor, en développant et en diversifiant ses missions traditionnelles : conférences ouvertes à tous, aides au Muséum, sorties et excursions scientifiques, participation annuelle aux Fêtes de la Nature, de la Science et du patrimoine, organisées par le Muséum.

Depuis 2016, le professeur Bernard Bodo (chimiste) a poursuivi les efforts de son prédécesseur, en confirmant la visibilité de la Société sur les réseaux et en soutenant des projets d’intérêt pour le Muséum (gloriette de Buffon, fabriques de la ménagerie) ; ainsi, au mois d’octobre 2018, l’effectif de la Société des Amis du Muséum – titulaires d’une carte et à jour de leur cotisation – dépassait les 4000 membres …

Ils ont, entre autres, présidé notre association ou participé activement à son essor :
Émile Loubet, Raymond Poincaré et Paul Doumer, présidents de la République, SAS le Prince Albert 1er de Monaco, SA Mgr le Prince Roland Bonaparte, Edmond Perrier, Léon Bourgeois, Edmond de Rothschild, Hédouard Herriot, Gustave Eiffel, Camille Saint-Saëns, Jean Charcot, André Gide, Maurice Genevoix, Théodore Monod, Haroun Tazieff, Louis Mangin, Paul Lemoine, Louis Germain, Achille Urbain, Roger Heim, Maurice Fontaine, Yves Legrand, Jean Dorst, Philippe Taquet, Henry de Lumley, Jacques Fabries, Yves Laissus, Raymond Pujol, Jean-Pierre Gasc.