Visite mercredi 5 juin – Réserve naturelle du Grand-Voyeux

Chers Amis,

La Société des Amis vous propose une journée à la
Réserve naturelle du Grand-Voyeux
Mercredi 5 juin 2019
La réserve naturelle du Grand-Voyeux (voir ci-dessous) se situe en Seine et Marne à environ 70kms de Paris.
Par autocar, rendez-vous Place Valhubert à 7h45
Départ à 8h de la Place Valhubert
Trajet d’1h30 environ jusqu’à Congis-sur-Thérouanne (77440)
Visite, avec guide animateur pendant 1h30

Ensuite, visite libre jusqu’à 14h (prévoir repas/sandwich, non fourni !)
Retour Place Valhubert, vers 16h
Prix : 15€

Inscription par lien Doodle ci-dessous

https://doodle.com/poll/9sucd6shtp8nf7dh


La ré­serve na­tu­relle du Grand-Voyeux est une an­cienne sa­blière s’éten­dant sur 160 hec­tares dans une boucle de la Marne. Les plans d’eau, sous dif­fé­rentes formes, oc­cupent 60 % du site. Le reste se par­tage entre prai­ries, en­tre­te­nues par des mou­tons de race so­lo­gnote, et des par­ties boi­sées.Sa ri­chesse est liée à son avi­faune par­ti­cu­liè­re­ment riche, plus de 220 es­pèces d’oi­seaux y ont été ob­ser­vées au cours des dix der­nières an­nées. Les trois noyaux de ro­se­lières du site consti­tuent no­tam­ment un ha­bi­tat fa­vo­rable pour de nom­breux pas­se­reaux : bruant des ro­seaux, rous­se­rolle ef­far­vatte, bous­carle de Cetti, gor­ge­bleue à mi­roir. Le râle d’eau, le blon­gios nain de­puis une di­zaine d’an­nées, et le bu­sard des ro­seaux de­puis 2010, pro­fitent éga­le­ment des ro­se­lières du Grand-Voyeux pour se re­pro­duire. Les étangs et les îlots pro­fitent à de nom­breuses es­pèces ca­rac­té­ris­tiques des zones hu­mides comme la mouette rieuse, la foulque ma­croule, le grèbe huppé ou en­core le ca­nard col­vert, tous ni­cheurs sur le site. De fa­çons oc­ca­sion­nelles, quelques couples de sternes pier­re­ga­rin s’ins­tallent éga­le­ment. Cer­taines es­pèces ni­cheuses au Grand-Voyeux sont moins in­féo­dées aux zones hu­mides. C’est le cas de l’œ­dic­nème criard qui ap­pré­cie les friches sur sols pauvres is­sues des an­ciennes car­rières. A noter éga­le­ment la ni­di­fi­ca­tion de cer­tains pas­se­reaux comme le pouillot fitis ou la fau­vette gri­sette qui pro­fitent des mi­lieux buis­son­nants pour s’ins­tal­ler.
Les étangs du grand-Voyeux consti­tuent un es­pace idéal pour l’hi­ver­nage de nom­breuses es­pèces d’oi­seaux : sar­celle d’hi­ver, ca­nards sou­chets, chi­peaux et sif­fleurs, fu­li­gules mo­rillons avec par­fois la pré­sence du gar­rot à oeil d’or, du harle piette ou du fu­li­gule ny­roca.
Les mi­gra­tions de prin­temps et d’au­tomne per­mettent l’ob­ser­va­tion de pas­sage au Grand-Voyeux : bal­bu­zard pê­cheur, sar­celle d’été, gui­fette noire ou ai­grette gar­zette.
On trouve éga­le­ment sur le site des mam­mi­fères (re­nard, her­mine, chauve-sou­ris) et des rep­tiles et am­phi­biens (lé­zard des mu­railles, orvet, cou­leuvre à col­lier, pé­lo­dyte ponc­tué, tri­ton crêté).

http://www.reserves-naturelles.org/grand-voyeux